La-visite-et-la-négociation

Guide d’achat immobilier – Jumia House

ETAPE 3 : L’ART DE VISITER LES BIENS IMMOBILIERS ET D’EN NÉGOCIER LES TERMES

La visite est sans aucun doute l’une des étapes les plus excitantes de votre chemin vers votre prochaine acquisition.

Visiter un bien est un art : de nombreux critères sont à prendre en compte. Les annonces de Jumia House peuvent néanmoins vous permettre d’identifier à l’avance les points faibles et les points forts de chaque produit, qu’il s’agisse des équipements disponibles ou de la localisation. Vous trouverez également sur la majorité des annonces de nombreuses photos qui devraient vous permettre de vous faire une première idée du bien avant de réaliser votre visite.

Nos différentes pages et articles disponibles sur notre Journal en ligne vous donneront également de nombreuses indications sur chaque quartier ou ville afin de faciliter vos visites. Vous pourrez également contacter de manière très facile l’un de nos partenaires, ou demander à ce que celui-ci vous rappelle.

A chaque visite, pensez à amener avec vous un appareil photo ou votre smartphone, ainsi qu’un mètre, ce qui vous permettra facilement de prendre des mesures et d’apprécier rapidement une fois revenu chez vous les possibilités d’installation de tel ou tel meuble ou lit dans votre future villa ou appartement.

Nous vous recommandons de visiter un maximum de produits afin de vous faire une idée correct de l’environnement et des biens disponibles sur le marché, de faire une liste des points positifs et négatifs de chaque produit visité, et de les classer par ordre de préférence. N’hésitez pas à vous projeter ! Imaginez un jour de travail au sein du bien visité : comment se passerait le réveil, la salle de bain est-elle assez grande, surtout si vous vivez à deux, quel chemin faire avant d’arriver au travail. Au même titre, imaginez-vous le week-end : le quartier est-il bruyant ? Y-a-t-il des activités et des commerces à proximité, un marché ?

Les agents immobiliers connaissent très souvent les quartiers par coeur et pourront vous indiquer les avantages et inconvénients de chacun. Si un produit ne vous convient finalement pas, n’hésitez pas à lui dire, il aura très souvent un produit similaire qui pourrait vous convenir (un appartement qui vient de se libérer et qui n’est pas encore sur Jumia House par exemple). Multipliez les visites !

LA NÉGOCIATION

Bravo, vous avez trouver le bien dont vous rêviez à la suite de vos visites ! Il est maintenant temps de faire votre offre

Avant de formuler celle-ci, vous devez prendre en compte plusieurs facteurs qui vous aideront à obtenir la meilleure affaire possible.

Avant toute chose, essayez de savoir si le propriétaire est pressé de vendre ou si il a tout son temps. La durée de présence du produit sur le marché pourra être un indicateur. Renseignez-vous auprès de l’agent. Si le vendeur est pressé, vous pourriez obtenir un bon prix si vous faites immédiatement une offre.

Par ailleurs, si vous êtes primo accédant ou disposez déjà d’une offre de crédit validée, vous aurez plus de valeur aux yeux du propriétaire qui verra immédiatement la liquidité de son produit. Une occasion de désigner subtilement les quelques défauts du produit pour en faire baisser le prix.

JUMIA HOUSE VOUS CONSEILLE

  • Si vous êtes IRE (Ivoirien résident à l’étranger), résident étranger en Côte d’Ivoire, ou étranger non résident, vous vous conseillons de lire notre article “Comment acheter un bien lorsqu’on est expatrié ?”, qui vous éclairera sur quelques spécificités liées à votre situation.

N’hésitez pas non plus à réaliser quelques analyses et à comparer les prix dans le quartier pour des produits similaires (même orientation et même étage pour les appartements, car ces deux critères peuvent avoir une influence assez importante sur le prix au mètre carré).

N’oubliez pas que vous disposez d’un budget et qu’il est donc important de se fixer une limite. Si d’aventure vous portiez votre choix sur un produit plus élevé que votre budget initial, cherchez à en baisser le prix et à vous assurer que chaque nouveau Fcfa investi en vaut la peine.

Enfin, au moment de la vente, assurez vous que vous comprenez et êtes d’accord avec l’ensemble des termes du contrat.

Bonne chance !

ET APRÈS ?

Si votre offre est acceptée, assurez vous que le produit sort du marché (vous éviterez que le propriétaire reçoive une contre-offre de dernière minute qui pourrait le faire douter) et entamez immédiatement la procédure pour le compromis de vente.

Complétez l’ensemble des documents nécessaires (l’agence pourra vous aider). Faites bien attention à avoir tous vos documents prêts & légalisés si nécessaire : plus les procédures seront expédiées rapidement, plus tôt vous pourrez passer à l’étape 4 : Vivre dans son nouveau chez-soi

Capturef2

Guide d’achat immobilier – Jumia House

ETAPE 2 : LA PROCÉDURE D’ACHAT 

Nous le savons tous, la paperasse est l’éternel cauchemar de la vie moderne. La moindre démarche nous submerge d’une quantité considérable de documents à rassembler. Bien que cela soit chronophage et souvent cher, c’est dans la plupart des situations un mal nécessaire. Aussi, tout au cours des étapes qui suivent, n’oubliez jamais la finalité de ces démarches : devenir propriétaire du bien dont vous rêvez ! Cela aidera certainement à conserver motivation et détermination !

Jumia House souhaite vous aider et vous accompagner durant ce voyage administratif  et vous donne quelques pistes pour vous organiser au mieux.

Commençons dès maintenant !

Le crédit

Acheter une maison ou un appartement requiert un investissement considérable. Peu de personnes sont dans la mesure de débourser la somme totale d’argent de manière immédiate. La majorité des acheteurs ont donc recours à un crédit immobilier.

Si vous appartenez à cette catégorie d’acheteur, il est nécessaire de préciser que :

  • Vous ne pourrez pas vendre votre produit immobilier sans avoir soldé votre crédit en premier
  • Si vous tardez dans vos remboursements, vous vous exposer éventuellement au risque de voir votre bien saisi

Afin de bénéficier du meilleur taux possible auprès de votre organisme bancaire, vous présenter avec un premier apport est conseillé (mais bien entendu non obligatoire). Si vous disposez d’un capital de l’ordre de 20% à 30% du montant du bien que vous souhaitez acquérir, vous pourrez bénéficier de taux plus bas. La banque financera les 70% à 80% restants.

Au Maroc, il existe différents types de crédits immobiliers;  il est donc primordiale de choisir celui qui s’adaptera le mieux à vos besoins actuels et futurs. Taux fixe ou variable, remboursement anticipé, etc. Toutes ces options doivent être évaluées afin d’assurer que tout changement de votre situation personnelle n’entrainera de surcoût.

Comparez et étudiez attentivement les différentes offres disponibles, et n’oubliez pas que votre agent immobilier peut s’avérer d’une grande aide puisqu’il représente une source importante d’informations sur ce thème.

Jumia House vous conseille

Utilisez notre simulateur de crédit en ligne pour calculer vos échéances mensuelles et annuelles.

Il est important, lorsque vous examinerez les différentes offres de crédit qui vous sont proposées, de considérer ces éléments :

  • Est-il possible de réaliser des remboursements anticipés, et quel coût cela génèrerait-il pour vous.
  • Quelles sont les pénalités mises en place en cas de non-paiement  des mensualités
  • Le Coût annuel total (CAT) qui comprend le taux d’intérêt moyen, les primes d’assurance et les commissions.

Les taux d’intérêts

Tout comme vous choisissez votre maison avec soin, vous devez procéder avec le même détail lors de la sélection de l’établissement bancaire qui vous accompagnera dans cette aventure. Le taux peut varier d’une institution à une autre, mais presque toutes offrent :

Taux d’intérêt variable : C’est le comportement du marché qui définit ce taux, si le taux baisse, vos paiements baisseront, s’il augmente, vos paiements suivront.

Taux d’intérêt Fixe : un pourcentage qui se négocie à la signature, et qui demeure fixe durant toute la durée de vos paiements. Cette option présente le moins de risque.

Mixte : la possibilité d’avoir un taux d’intérêt fixe et variable pendant une période donnée pour un même crédit.

Comment êtes-vous évalué par votre banque?

Au moment où vous choisissez l’organisme qui vous octroiera votre crédit, votre historique de crédits et vos ressources seront étudiés en profondeur. Les banques sont principalement intéressées par votre historique de dette, vos éventuels impayés, la présence d’autres demandes de crédits en cours ou encore si vous avez déjà été déclaré en faillite. Certaines, peuvent même analyser votre capacité à effectuer vos remboursements à temps, en fonction de votre historique de crédits, ou dans le cas contraire, savoir si vous disposez de biens que vous pouvez revendre.

Les institutions de crédits ainsi que les banques analyseront toujours vos ressources. Que vous soyez un indépendant ou un employé, vous devez être en mesure de justifier des ressources stables au moins pour les deux dernières années ainsi que d’autres documents qui peuvent prouver que vous pouvez assurer le paiements de votre crédit à venir.

Dans le cas où vous demandez un crédit commun en couple, les ressources des deux personnes seront alors étudiés.

Organiser une hypothèque implique les paiements suivants :

  • Bilan : avant de faire une offre de crédit, la banque peut demander une évaluation du bien afin de s’assurer que celui-ci est suffisamment sûr pour accorder un prêt. Le coût de cette évaluation peut être supporté par l’acheteur, les tarifs peuvent  considérablement varier en fonction de la taille de la propriété.
  • L’ouverture du crédit : les institutions de crédits ont pour pratique de facturer une commission au début de la procédure de demande de crédit (les frais de dossier), les prix sont très variables, mais généralement, plus le taux d’intérêt est bas, plus le prix peut augmenter.

Dans le cas où vous solliciteriez votre prêt à travers un intermédiaire (un courtier par exemple), vous devez également prendre en compte une commission prélevé par ce dernier, même si cet intermédiaire pourra très souvent vous obtenir un prêt moins élevé que si vous vous étiez directement adressé à votre banque.

Une fois que vous avez effectué une recherche complète sur les offres de crédits disponibles sur le marché, comparez celles qui s’ajustent le mieux à vos besoins, et donner votre accord à l’institution qui vous convient le mieux. Référez-vous à votre banquier qui vous fournira un résumé de l’accord qui indique le coût total de votre prêt, le taux d’intérêt ainsi que les pénalités et toutes autres conditions particulières qui pourraient être applicables à l’opération.

Vous avez maintenant toutes les ressources nécessaires pour effectuer l’achat de votre nouveau bien.

Jumia house vous conseille :

Durant les premières années, et dans la mesure du possible, cherchez à faire raccourcir les échéances de votre prêt  afin de diminuer la durée totale. Cela vous donnera un soulagement à long terme.

Relations avec les avocats

Maintenant que votre crédit est réglé, de quoi avez-vous besoin ?

Il est temps pour vous de choisir le notaire qui vous accompagnera. Il vous aidera à obtenir toutes les informations dont vous avez besoin pour procéder à l’achat de votre propriété. Il vérifiera également la justesse de toutes les informations concernant le bien, que le propriétaire est bien en règle, et une fois que la transaction est réalisée, il organisera l’enregistrement du bien à votre nom.

Jumia House vous recommande de prendre contact avec plusieurs notaires afin de définir celui qui correspondra le mieux à vos attentes.

Assurez-vous auprès du notaire de la durée de l’ensemble des formalités et des complications éventuelles par rapport au produit acheté, le cas échéant.

Vous pouvez dès maintenant découvrir la phase 3 du guide d’achat : L’art de connaître les propriétés et négocier leur achat.

Capturef1

Guide d’achat immobilier – Jumia House

ETAPE 1 : DÉFINIR VOTRE BESOIN ET VOTRE BUDGET

A travers ce guide d’achat immobilier, nous vous proposons de découvrir les différentes étapes à suivre afin de vous permettre d’acquérir votre nouveau logement de la manière la plus efficace possible. Nous savons que cela peut s’avérer être une étape aussi difficile qu’excitante, Jumia House vous livre donc, sans plus tarder, un guide qui vous accompagnera dans cette aventure passionnante.

 Choix de la propriété et budget

Décider d’acheter un bien immobilier est l’un des engagements les plus importants que vous pourrez faire dans votre vie. En prenant cette décision, plusieurs questions se posent naturellement,  particulièrement au moment d’entamer vos recherches.

Que vous ayez une vision précise de votre futur logement depuis votre enfance, ou que vous n’y avez jamais pensé, il est important d’évaluer votre besoin réel.

Commencez par définir si vous êtes plutôt intéressé par une villa ou un appartement, avant de penser à votre budget ou à la localisation de votre achat. Pour prendre cette décision, plusieurs aspects sont à considérer:

  1. Le voisinage : si vous êtes une personne indépendante et que vous n’aimez pas traiter avec un quelconque comité de voisinage ou syndic, une maison serait plus adaptée pour vous.
  2. L’intimité : une maison offre sans doute plus d’intimité et moins de bruit, cependant, dans un immeuble, les coûts d’entretien sont partagés, ce qui constitue un avantage certain, particulièrement à long terme.
  3. L’espace intérieur : il y a certainement plus d’espace dans une maison mais, pour beaucoup, un appartement présente plus de convivialité familiale.
  4. Animaux, enfants et visites familiales : pensez à ces petits détails au moment de l’achat, que vous ayez un chat, un chien, des enfants ou encore une maman qui vous rend souvent visite, vous aurez besoin d’espaces pour accueillir ces derniers.

D’autres éléments essentiels rentrent en considération tels que :

  • Les places de parking dont vous pourriez avoir besoin
  • Le nombre de chambres
  • Le nombre de toilettes et de salles de bains ou de salle d’eau
  • La présence de placards et de rangements (il faudra sinon investir dans un dressing ou un ameublement supplémentaire)
  • La taille de la salle de bain
  • La zone géographique où vous souhaitez vivre

Le saviez-vous ?

Jumia House est l’un des portails immobiliers avec la plus forte croissance sur le marché Ivoirien. Plus de deux mille cinq cent annonces disponibles et plus de 80 000 personnes consultent nos propriétés chaque mois. Une occasion inestimable pour vous d’y trouver votre bonheur.

Nouveaux bâtiments ou Anciens ?

Le choix entre les deux peut être très vite réalisé en fonction de votre budget et de quelques autres considérations. En achetant votre nouveau bien « sur plan » ou dans un bâtiment récemment construit, vous pourrez tirer avantage du prix et  économiserez certainement sur les frais de réparations et de décorations à court terme. Certains programmes immobiliers neufs vous offrent même la possibilité de sélectionner certains détails de conception. En choisissant l’ancien, vous savez que le bâtiment a déjà vécu et que si son état actuel vous convient, il est peu probable qu’il se détériore dans les années à venir.

Jumia House vous conseille

Voici quelques points essentiels à prendre en considération avant la décision d’achat :

La zone géographique

Si vous envisagez d’acheter une villa ou un appartement dans une région que vous ne connaissez pas, il est très important de consacrer un minimum de temps à vous renseigner sur le style de vie de la zone, la sécurité, les commerces de proximités, les routes et les transports, et de récolter si possible les avis de vos futurs voisins. Une partie de ces informations peuvent facilement être trouvées dans les annonces de Jumia House (écoles à proximité, quartier calme, etc.). A ce stade, vous pouvez également consulter Google Map ou un service similaire pour une visite virtuelle du quartier.

Le budget

Hormis un paiement comptant à l’achat, il est probable que vous souscriviez à un prêt immobilier. Vous devez donc vérifier votre capacité  d’épargne, vos revenus ainsi que le montant de l’acompte que  vous pourrez verser. N’oubliez jamais que le prix final d’un bien immobilier est rarement celui annoncé, à moins que les frais de notaires et d’agences soient explicitement mentionnés dans l’annonce et donc inclus dans le prix de vente.

L’achat d’un bien immobilier est un engagement à long terme, il est donc judicieux de mûrir son projet pour éviter les mauvaises surprises et profiter du changement de rythme de vie que vous offre cette opportunité..

Jumia House vous conseille

Simulez votre crédit grâce à notre calculatrice hypothécaire, afin de connaître le montant de vos mensualités. Vous pouvez également procéder à la demande de ce crédit directement en ligne, auprès de notre partenaire.

Pour tout savoir sur les prêts immobiliers, rendez-vous sur notre foire aux questions

Simulateur

La-campagne-ciblée-en-ligne

Qu’est-ce qu’une CCL?

La CCL est l’abréviation de Campagne Ciblée en Ligne sur Facebook

L’un des plus grands avantages de la publicité sur Facebook est votre capacité à cibler des groupes spécifiques de personnes très engagées.

Cela vous permet de :

  • Trouver les bons clients sur tous les appareils, y compris les ordinateurs de bureau, mobiles et tablettes
  • Envoyer des messages pertinents à des personnes spécifiques
  • Tirer le meilleur parti de vos dépenses publicitaires en atteignant uniquement les personnes qui vous intéressent

Comment ciblons-nous?

  • Par la localisation
  • Par le démographie
  • Par les centres d’intérêts
  • Par le comportement

A quoi ça ressemble

Comment xa marche

Facebook est l’outil marketing le plus performant, car il cible précisément votre clientèle et vous apporte des données pertinentes pour augmenter vos ventes en ligne.

Confiez vos projets à Jumia House, le spécialiste du digital en immobilier.

 

unnamed-file-870x522

Le terme copropriété désigne l’existence de deux ou plusieurs propriétaires dans un même immeuble. L’immeuble soumis au statut de la copropriété est juridiquement divisé en lots correspondant à une partie privative (parties des bâtiments et des terrains réservées à l’usage exclusif d’un copropriétaire déterminé) et à une quote-part des parties communes (parties des bâtiments et des terrains affectées à l’usage ou à l’utilité de tous les copropriétaires ou de plusieurs d’entre eux). On parle de quote-part car l’importance est évaluée ici selon la superficie du logement. Sont listés dans les parties communes : le sol, les cours, les jardins, les voies d’accès, les façades et les clôtures ; les gros œuvres des bâtiments, les équipements communs, y compris les  canalisations, les passages, les locaux de services communs. Les cloisons séparant des parties privatives et non comprises dans le gros œuvre, sont présumées mitoyennes entre les locaux qu’elles séparent. Ainsi, le copropriétaire peut être propriétaire d’un ou de plusieurs lots. Il dispose également d’une part de propriété sur les parties communes de l’immeuble en question.

Des parties privatives et des parties communes

Dans une copropriété, il convient de distinguer les parties privatives des parties communes.  Chaque lot de copropriété est constitué d’une partie privative et d’une quote-part de parties communes. Les parties privatives sont la propriété exclusive de chaque copropriétaire qui en a également l’usage exclusif. Ainsi, les pièces d’un appartement situé dans un immeuble en copropriété sont la propriété exclusive du copropriétaire et les autres copropriétaires de l’immeuble ne sont pas autorisés à y entrer librement. Il en est de même pour les autres locaux privatifs comme les box, les caves, …

Le règlement de copropriété
C’est le texte qui régit les droits et devoirs des copropriétaires. Tout copropriétaire est obligé de le respecter. Il est donc recommandé de l’étudier attentivement avant l’achat d’un logement en copropriété. Seule l’assemblée générale peut modifier les dispositions du règlement.

En Côte d’Ivoire, la loi sur la copropriété des immeubles promulguée par décret N 2014-26 du 22 Janvier 2014 a modifié le décret N 2013-225 du 22 Mars 2013 fixant le statut de la copropriété des immeubles. Tout cet arsenal juridique et réglementaire vise à harmoniser la vie entre copropriétaires, qu’il s’agisse de l’entretien des escaliers et des cages d’escaliers, de l’éclairage des couloirs, de l’utilisation des façades principales ou encore de la réfection de la tuyauterie. Bien plus, ces textes n’ont pour objectif de mieux assurer la protection des droits individuels des copropriétaires ainsi que la protection de la copropriété elle-même.

Au-delà des règles générales de copropriété définies dans le règlement de copropriété, cette loi apporte une innovation majeure dans l’économie sociale et solidaire en ce sens qu’elle permet à plusieurs personnes de mutualiser leurs efforts afin d’obtenir un immeuble dans le principe de l’indivision.

Cette loi est pour finir  l’expression même du vouloir vivre ensemble, tant elle aborde des règles (modalités d’utilisation des parties communes, concertation des voisins) indispensables à la préservation du bon voisinage dans une société où l’individualisme est souvent érigée en modèle de vie.

leadspic
Source: Shutterstock

En circulant sur les différents sites d’annonces immobilières, il n’est pas rare de trouver sur une annonce médiocre : titre flou, descriptif bourré de fautes d’orthographe, peu ou pas de détails, mauvaise qualité des photos, incohérence des renseignements… Une annonce si mal faite qu’elle ne vous donne aucune envie de contacter la personne qui s’en occupe !

Dans un marché de l’immobilier Ivoirien marqué par une concurrence des plus féroces, lorsque les biens à vendre et à louer se multiplient et que le nombre d’annonces immobilières explose, il devient vital pour un agent immobilier, ou un promoteur, de soigner ses annonces immobilière afin de séduire la demande qui devient de plus en plus exigeante.

Voici nos 5 conseils pour booster facilement vos annonces immobilières :

1) Un contenu clair et complet !

Avant de représenter le cœur de l’annonce, la description du bien est avant tout un outil de séduction : elle doit être écrite dans une optique mercantile et surtout avec une orthographe irréprochable.

L’annonce doit présenter un maximum de détails afin d’attirer le prospect tout en l’informant. Ainsi, les caractéristiques principales et inévitables du bien sont :

  • Le type de bien : maison, appartement, loft, etc…
  • Son état : « travaux à prévoir », « récemment rénové », etc…
  • Son orientation : « Plein sud », « Est », etc…
  • Sa composition : le nombre de pièces, distinguer les salles de bain des salles d’eau, etc…
  • Son prix de vente ou de Loyer : « montant, forfaitaire ou au m2 »…etc
  • Sa localisation : « ville », « quartier », « commodités »…etc
  • Sa superficie : elle doit être exprimée en mètres carrés selon les normes d’usage en Côte d’Ivoive.
  • Vos coordonnées : « Nom de l’agence », « numéro de téléphone » et « adresse mail » sont les informations minimales.

Afin de vous distinguer de la concurrence il est aussi important de lister les différentes servitudes ou équipements  tels que : « cave », « terrasse », « balcon », « piscine » car cela peut faire la différence lors de la prise de décision de l’internaute.

2) Vos photos : votre vitrine !

Après avoir peaufiné les mots vient le tour des photos. Avec un poids aussi important pour (ne pas dire plus) que celui du descriptif, l’ajout de photos de qualité multipliera par 10 le nombre de vues. Lors de vos visites clients prenez le temps de prendre de belles photos. Il est ainsi vivement conseillé d’investir dans un matériel semi professionnel de photographie ou même peut être pour des biens d’exceptions de faire appel aux services d’un photographe professionnel spécialisé en immobilier. Ce dernier saura valoriser le bien.

Il est aussi très important de montrer le bien sous tous ses angles, avec un maximum de vues de toutes les pièces mais aussi de l’extérieur, et pourquoi pas, pour certains biens, prendre une photo de la façade si celle-ci est valorisante.

Bien qu’elle ne soit pas considérée comme obligatoire, la présence de photos de bonne qualité dans une annonce permet d’apprécier en partie l’état du bien et de se faire une première idée de l’agencement des pièces, sans avoir à se déplacer.

3) Annoncez le juste prix !

Le prix représente l’un des critères vitaux pour une annonce immobilière : il est donc important de soigner sa stratégie etnous conseillons fortement les agences de immobilière d’utiliser des prix “psychologiques” pour de nombreuses raisons.

Le prix psychologique est une technique marketing qui utilise la réponse émotionnelle d’un client pour générer une vente. En utilisant une tarification stratégique, vous pouvez réellement augmenter les ventes sans réduire significativement vos prix, en d’autres termes cela évite une négociation ardente (par exemple : un appartement dont le prix annoncé est de 100.000.000 Fcfa est plus susceptible de recevoir une offre à 90.000.000 Fcfa, tandis que le même bien qui serait annoncé au prix psychologique de 99.000.000 Fcfa recevra une offre à 95.000.000 Fcfa).

Autre astuce lié au prix : il est nettement plus intéressant mais aussi mieux perçu, d’un point de vue éthique, pour le futur acquéreur de connaitre le prix global. Autrement dit, le prix de vente devra clairement indiquer la part des honoraires du professionnel ainsi que la personne devant les régler, avec les mentions « honoraires à la charge du vendeur » ou « honoraires à la charge de l’acheteur », mais aussi les frais liées aux honoraires du notaire, les divers frais d’enregistrement et les frais liés à la conservation foncière.

Cela permet de tisser un courant de confiance entre le futur acquéreur et l’agent immobilier en mettant sur table l’ensemble des frais et surtout en permettant au prospect d’assimiler le coût globale de la transaction.

Astuce 2
Source: Shutterstock

4) Insérez vos mots clés dans le titre de l’annonce !

Cela peut paraitre anodin mais il est tellement plus efficace d’annoncer le type de transaction (« Achat » ou « Vente ») et d’en apporter la preuve. Si la mention « idéal investisseur » peut intéresser, un exemple de rendement achève bien souvent l’acte de conviction.

De la même manière il est important de mettre en avant l’orientation et la typologie du bien afin de ne pas induire le futur propriétaire ou locataire en erreur, en rajoutant sur le titre de l’annonce des mentions explicite du type : « Bureau », « Hangar », « Studio »…etc.

5) Soyez réactif !

De la mise en ligne de l’annonce à la finalisation de la transaction, le processus de concrétisation passe par plusieurs étapes dont la plus fatidique est celle de la prise de contact avec le prospect. Lors de cette étape la réactivité est une condition à la réussite. Nous vivons une ère ou l’internaute est face à un choix multiple de portails, d’annonces, d’informations, et ce dernier se souvient très rarement de totalité des annonces qu’il a visité ! Afin de sortir encore une fois du lot il est ainsi conseillé de rappeler l’intéressé au maximum dans les 24 heures qui suivent la sollicitation d’intérêt.

 

Pour vos biens d’exception ou exclusifs songez à nos solutions d’annonces sponsorisées « coups de cœur » et « premiums » qui vous permettent d’améliorer leur visibilité et donc d’augmenter votre taux de conversion. 

Pour encore plus d’astuces, n’oubliez pas de visiter notre guide : nos conseils pour poster des annonces sur Jumia House Côte d’Ivoive.

L’équipe Jumia House Côte d’Ivoive

Contactez-nous